Fermeture fenÍtre
Considérations sur l'immatérialité
Pourquoi il y aurait' il quelque chose plutôt que rien ?

C'est la question que se posait Heidegger sur l'origine de l'Univers et de la vie, qui perturbe aussi bien les scientifiques et les philosophes, que le commun des mortels qui s'accorde un temps de réflexion, même dans le métro ou les embouteillages..(Mais se l'accorde t' il vraiment ?)

Max Planck, célèbre physicien allemand, a revolutionné les connaissances en introduisant la théorie Quantique. Il a découvert certaines lois du rayonnement, et, notamment, mis en évidence que le rayonnement induit par la chaleur, dans un bloc de matière, n'était pas exprimé de manière continue, mais par "pulsions", par "paquets". (d'ailleurs, nous retrouvons cette idée dans la science ésotérique, dans ce qu'on appelle : la Loi d'Octave.) Mais continuons :

Ce sont ces paquets indivisibles qui transportent l'énergie, surtout sous forme de chaleur, et finalement de lumière. C'est ces petits grains qu'il nomma les "Quantas" d'énergie.

Ceci introduisait la notion de "discontinuité" et remettait en question les notions classiques du temps et de l'espace, de la localité et de la matérialité, de la causalité et du hasard. Imaginez:

Il n'était plus vrai, par exemple, qu'un véhicule pouvait passer de 1 à 100 km/h en augmentant sa vitesse (ou énergie) de manière continue, mais pouvait sauter de 5 à 20 km/h et de 25 à 100 par petits bonds énergétiques..bref, des sauts de puce d'énergie..Pourquoi il y avait il ces sauts ? C'est la théorie quantique relativiste qui fournit la réponse.

Cette théorie montre que la réalité fondamentale sur laquelle repose la totalité des phénomènes matériels n'est pas de nature "corpusculaire", ou "quantum" de matière, mais que c'est au contraire de type immatériel, apparentable à des sortes de "champs"..

Nous rejoignons ici beaucoup d'enseignements ésotériques indiquant la propriété vibratoire de la matière.

Ces champs n'auraient pas de propriété spatiale ou temporelle et seraient des structures permettant à des ondes de se manifester.

Nous serions bien ici dans la Maya, l'illusion de la réalité décrite par les hindous.

En somme, l'Univers est une sorte de matrice immatérielle qui a été elle même induite d'un champ quantique initial (avant le big bang) qui existait avant que la matière ne se soit formée.

C'est d'ailleurs, pense t'on , un changement d'état de ce champ initial qui aurait produit la matière d'une part, mais qui aurait également fait basculer notre univers du temps imaginaire au temps réel, un peu à la manière du cd fabriqué, sensé produire 3 h de musique dans sa forme initiale et visuelle, et qui, mis dans le lecteur, déroule bien un temps réel de 3 heures de musique.. Et l'on vient de passer ainsi du temps imaginaire au temps réel .

Temps réel qui en réalité, manifeste des informations stockées initialement sur le cd..

Mais ce qui est extraordinaire, c'est qu'en injectant une énergie fabuleuse dans un point de l'espace-temps, on peut théoriquement créer des particules..Autrement dit, on peut créer le point de départ d'un Univers tel que le nôtre , creer un atome primitif dans un contexte où le temps et l'espace n'ont pas encore d'existence...

Contrairement à ce que pensent certains, il n'y a pas ici de remise en cause de la fameuse notion du big bang, mais simplement de la qualité de son point de départ. Et ceci nous amène au fait que TOUT, absolument tout, dans notre univers, est de nature vibratoire.

Notre univers, notre soleil, nos et notre planète, notre corps, notre PENSEE est de nature vibratoire.

Evidemment, vous vous en doutez, il existe une gamme de fréquence pour toutes ces "ondes", mais ce qui est ici important de retenir, c'est que ces ondes sont en réalité, aux dernières nouvelles de la Physique, des supports de quelque chose que l'on pourrait appeler : l' information.

Cette acquis de connaissance peut nous amener à réfléchir à l'interactivité du cosmos avec notre être, et à la compréhension des fondements de la réalité astrologique. C'est une piste, si l'on prend l'option de la comprendre en tant qu'art ou savoir décrivant des liens immatériels.

Bien que la recherche contemporaine avance à petits pas, notamment dans sa direction actuelle de dématérialisation, il n'en reste pas moins , comme le disait le physicien Français Bernard d'Espagnat, je le cite :

"Que le réel est voilé et il sans doute destiné à rester voilé.."

Mais nous reviendrons dans d'autres chroniques sur les concepts de temps imaginaire et réel, entre autres qui peut tenter de fournir une compréhension de ce que l'on nomme le destin.

Bien à vous

Le 4 novembre 2004

michel d'aoste.